Accueil / Empreinte écologique / Empreinte écologique et Développement Humain

Empreinte écologique et Développement Humain

Le développement sera durable quand tous les humains pourront s’épanouir dans leur vie sans dégrader la planète. C’est le but ultime à atteindre. Pour mesurer le chemin parcouru par un pays, il faut étudier d’une part son développement humain et, de l’autre, son Empreinte écologique.

Considérés ensemble, l’Indice de Développement Humain (IDH) et le seuil d’Empreinte écologique définissent les critères minimaux à remplir pour parvenir à une société durable à l’échelle globale. En moyenne, un pays bénéficie d’un niveau élevé de développement lorsqu’il bénéficie d’un score supérieur ou égal à 0,8 sur l’échelle de l’IDH. Ce développement sera considéré comme durable lorsque son Empreinte écologique sera inférieure à la biocapacité disponible sur la planète, soit 1,78 hectares globaux disponibles par personne en 2008.

Le tableau ci-dessus indique la situation par pays relative aux critères de l’IDH et de l’Empreinte écologique en 2008. Les pays satisfaisants à ces deux critères devraient se situer dans le rectangle bleu. Malgré la prise de conscience de la nécessité d’un développement durable il y a plus de 25 ans, presque aucun pays ne se situe dans cette zone, pas plus que le monde considéré dans son ensemble. Il y a des pays dans lesquels les conditions de vie sont considérées insuffisantes et d’autres dans lesquels l’Empreinte est trop importante. Pour certains les deux problèmes se cumulent. Dans une logique de développement durable, presque tous devraient faire des efforts pour atteindre le rectangle bleu.

Alors qu’individus, organisations, pays et régions s’efforcent de progresser en termes de développement humain durable, les décideurs ont besoin de données et d’indicateurs pour établir des objectifs et suivre leurs avancées. Les indicateurs tels que l’Empreinte Ecologique et l’IDH sont essentiels afin d’établir des objectifs et gérer des projets de développement.