Accueil / Empreinte écologique du Luxembourg / Empreinte et le revenu

Empreinte et revenu

À l’échelle des nations, on constate que l’Empreinte écologique des individus qui résident dans les pays à haut revenu est supérieure à celle des habitants des pays à faible revenu. Publiée en juin 2008, une étude canadienne (Canadian Centre for Policy Alternatives) conclut que ceci se vérifie également au sein des pays. Ainsi l’Empreinte écologique des ménages canadiens à haut revenu est sensiblement plus élevée que celle des ménages à bas revenu. Cette étude réalisée fait clairement ressortir les conclusions suivantes :

  • l’Empreinte écologique d’un ménage canadien croît systématiquement avec son niveau de revenus. Ainsi les 10% de ménages canadiens les plus riches génèrent une Empreinte écologique de 12,4 hag/hab., soit près de deux fois et demie plus que les 10% les plus pauvres (la moyenne nationale étant de 7,07 hag/hab.) ;
  • à l’exception de l’alimentation, l’Empreinte écologique associée à toutes les catégories de consommation augmente avec le revenu du ménage ; les plus grandes différences se situent au niveau de la mobilité. Dans ce secteur, l’Empreinte des 10% au plus haut revenu dépasse de presque de neuf fois l’Empreinte du décile inférieur des revenus. La mobilité est suivie par la consommation des produits non-alimentaires où l’Empreinte du décile supérieur est de 3,75 fois plus importante que celle du décile inférieur ; par contre, l’Empreinte alimentaire montre très peu de variabilité en fonction du revenu.

Bien qu’une telle étude ne soit pas disponible à ce jour pour le Grand-Duché de Luxembourg, ses résultats ne doivent pas manquer d’interpeller les décideurs politiques soucieux de réduire l’Empreinte écologique du pays. Même si les mesures fournies dans ce site se réfèrent souvent à l’Empreinte écologique moyenne par habitant, il est essentiel de ne pas perdre de vue que, à l’instar du Canada, cette Empreinte n’est très vraisemblablement pas distribuée de manière homogène au travers des différentes catégories de revenu au Luxembourg.

Les résidents du Luxembourg partagent tous la responsabilité du déficit écologique du pays (qui contribue notamment au réchauffement climatique). La population à plus haut revenu se caractérise par une Empreinte plus importante, et il semble légitime qu’elle apporte une contribution plus importante à l’atténuation des répercussions sur l’environnement. Ainsi, les politiques régissant les émissions de gaz à effet de serre devraient tenir compte de cette réalité, sinon elles risquent d’être moins efficaces et inéquitables pour les personnes des basses et moyennes couches de notre société.